CM version 1 - John Fowles, The French Lieutenant's Woman

Aller en bas

CM version 1 - John Fowles, The French Lieutenant's Woman

Message par Anaïs le Mer 13 Oct - 21:48



Ce soir là, ils arrivèrent au White Lion un peu avant 10 heures. Les lumières étaient encore allumées // il y avait encore de la lumière chez la tante Tranter ; le rideau s'écarta légerement à leur passage. Charles fit une toilette rapide, laissant à Sam le soin de défaire les malles, il gravit la colline à grands pas // grandes enjambées. Marie manifesta beaucoup de joie à sa vue ; juste derrière elle, la tante Tranter , le rose aux joues, était tout sourire pour l'accueillir. Rlle avait reçu la consigne de se retirer dès qu'elle aurait salué le voyageur : ce soir pas question de devoir supporter une duègne. Ernestina, toujours attentive à sa propre dignité, était demeurée dans le salon côté jardin.

Elle ne se leva pas à l'entrée de Charles, mais lui jeta un long regard de reproche // le regarda longuement avec un air de reproche // et, les yeux mi-clos / les paupières baissées, lui lança un regard de reproche très appuyé. Il sourit.
-J'ai oublié d'acheter des fleurs à Exeter.
-Je vois ça // J'avais bien remarqué.
-C'est que j'étais très pressé d'arriver avant que vous ne montiez vous coucher.
Elle baissa les yeux // le regard et (se mit à contempler) contempla ses mains // les posa sur ses mains qui étaient occupés à la broderie // s'affairaient à broder. Charles s'approcha ; les mains interrompirent assez brusquement leur ouvrage // activité, puis retournèrent le petit morceau d'étoffe sur lequel elle s'était affairée.
-Je vois que j'ai un rival.
-Vous en méritez plusieurs.
Il s'agenouilla à côté d'elle // auprès d'elle, souleva avec douceur une de ses mains et y déposa un baiser // et la porta à ses lèvres. Elle lui envoya un petit regard en coin.
-Je n'ai pas fermé l'oeil depuis votre départ.
-Je vois ça à la paleur de vos joues et à vos yeux tout gonflés / boursouflés.
Elle refusait de sourire.
-Maintenant vous vous moquez de moi.
-Si l'insomnie produit sur vous un tel effet, je me débrouillerai pour faire installer une sonnerie permanente dans notre chambre à coucher.
Elle rougit. Charles se leva, et s'asseyant à côté d'elle // prenant place à côté d'elle, prit la tête de la jeune fille entre ses mains, avant de l'embrasser // l'embrassa sur la bouche puis sur ses paupières baissées, qui sous cette caresse // à ce contact s'ouvrirent et elle le regarda droit dans les yeux ; ses yeux se remplirent de larmes // toute trace de froideur s'étant évaporée.
Il esquissa un sourire.
-Maintenant montrez moi la broderie que vous destinez à votre admirateur secret.
Elle lui montra // tendit son ouvrage.
C'était un gousset de velours bleu, une de ces petites pochettes qu'à l'époque victorienne les messieurs accrochaient à leur table de toilette pour y glisser leur montre la nuit. Sur le rabat était brodé un coeur blanc / le rabat arborait un coeur brodé au fil blanc avec les initiales C et E de chaque côté / de part et d'autre duquel apparaissaient les initiales C et E, sur le devant de la pochette un couplet brodé au fil d'or avait été commencé mais pas terminé / figuraient les premiers mots d'un couplet inachevé brodé au fil d'or, Charles le lut à haute voix :
Chaque fois que ta montre tu remonteras... et comment diable est-ce que ça se termine ?
C'est à vous de le deviner
Charles regarda fixement le morceau d'étoffe / contemplait le velours bleu.
...Ta femme des dents grincera ?
D'un geste brusque elle lui reprit la pochette.
Puisque c'est ainsi je ne vous dirai rien. Vous n'êtes qu'un muffle/goujat ! Un vrai cocher! »
A l'époque les cochers avaient la réputation de savoir manier la répartie, pas toujours avec une grande finesse / étaient connus pour leur gouaille, pas toujours élégante.



*Point de grammaire du jour, bonjour!*

Animé / Inanimé
1/ le français utilisera volontiers un inanimé en position d'agent, contrairement au français

ex. In the same spirit, his chef-de-cuisine receives an individual credit on the menu.
= De même, le menu rend hommage à son chef de cuisine.

I was suddenly overcome with anger.
La colère me prit tout à coup.

2/ l'anglais utilisera le passif avec des inanimés

ex. Her large mouth was twisted in an uncertain smile.
Sa grande bouche arborait un sourire uncertain.

Butter was used instead of oil.
Le beurre remplaçait l'huile.
avatar
Anaïs
Admin

Messages : 578
Date d'inscription : 13/10/2010
Age : 27
Localisation : Paris / Chamvres
Emploi/loisirs : Etudiante bibliophile
Humeur : Flegmatique

Voir le profil de l'utilisateur http://www.gruestory.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum