The Great Gatsby, Francis Scott Fitzgerald - 1925

Aller en bas

The Great Gatsby, Francis Scott Fitzgerald - 1925

Message par cleminou le Lun 20 Déc - 10:52



Vraiment parce qu'il n'y pas que Steinbeck dans la vie, bien que l'on reste dans la Lost Generation.

Le titre français (que pour une fois je préfère presque au titre original), à savoir Gatsby le Magnifique, me faisait penser à l'histoire d'un magicien dans les cabarets. Quelle ne fut pas ma surprise à la lecture de ce petit bijou.

Années 1920, New York. Les années folles, comme partout. On attend donc Gatsby dès le début. C'est un narrateur interne qui apparaît, Nick Carradine. IL compte aller travailler à New York mais réside dans la banlieue, à Long Island. Sa misérable maison se trouve à West, et jouxte une grande villa magnifique (l'indice de fou pour savoir à qui ça appartient !). à East Egg vivent Daisy, sa cousine, et Tom, le mari de cette dernière. On apprend rapidement que leur couple bat de l'aile, d'autant plus que Tom, mari assez macho, va rendre visite à Myrtle, sa maîtresse, femme d'un garagiste, accompagné de Nick. Notre narrateur voudrait pouvoir se séparer de Daisy et Tom, car leur mode de vie ne lui parait guère engageant. Mais Daisy est amie avec la belle Jordan, golfeuse professionnelle, qui ne laisse pas Nick insensible. C'est d'ailleurs elle qui lui apprend l'identité du voisin qui possède l'immense et luxueuse villa. Un certain Jay Gatsby, qui organise de nombreuses et somptueuses réceptions. Dès lors, le destin des personnages est lié, grâce à notre narrateur, et l'intrigue peut enfin tourner autour de Gatsby.

Jusque là tout va bien. La fin est assez déroutante mais reste sublime. Les histoires d'amour se font et se défont. "Les histoires d'amour finissent mal en général" comme le dit la chanson. C'est un peu ce qui résume le livre, à la manière d'Andromaque. La fresque de personnages rend le livre plus profond, donnant une image réaliste des années folles. Seul le narrateur semble assez pur dans une société corrompue par l'argent et il reste le seul (avec Jordan quand même) auquel il est assez simple de s'identifier. Court mais intense.

Bien qu'il soit aujourd'hui un mythe de la littérature américaine, il a fallu attendre les années 50 avant de le connaître réellement. A sa sortie, le livre a été un échec commercial. Si bien qu'il sera retiré des librairies. Il eût été bien dommage que la situation ne changeât pas...

_________________
"And this I believe: that the free, exploring mind of the individual human is the most valuable thing in the world."

John Steinbeck, East of Eden
avatar
cleminou

Messages : 939
Date d'inscription : 13/10/2010
Age : 27
Localisation : Auxerre ou Dijon.
Emploi/loisirs : Auxerrois
Humeur : flaubertienne

Voir le profil de l'utilisateur http://lesseriestele.forumdefan.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Great Gatsby, Francis Scott Fitzgerald - 1925

Message par LPM le Lun 20 Déc - 22:08

Il me semble que l'an dernier un groupe l'avait étudié en littérature, je me souviens plus avec quel prof...
En tout cas merci pour ce rappel, je découvrirai cet ouvrage... ben en 2011 pour le coup...
avatar
LPM

Messages : 197
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 30
Localisation : Glasgow
Emploi/loisirs : Lecteur/casse-pieds
Humeur : comme la météo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Great Gatsby, Francis Scott Fitzgerald - 1925

Message par cleminou le Lun 20 Déc - 22:49

Behhhhhhhhhh il reste 10 jours avant la fin de l'année, t'es large hein Razz

_________________
"And this I believe: that the free, exploring mind of the individual human is the most valuable thing in the world."

John Steinbeck, East of Eden
avatar
cleminou

Messages : 939
Date d'inscription : 13/10/2010
Age : 27
Localisation : Auxerre ou Dijon.
Emploi/loisirs : Auxerrois
Humeur : flaubertienne

Voir le profil de l'utilisateur http://lesseriestele.forumdefan.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Great Gatsby, Francis Scott Fitzgerald - 1925

Message par Anaïs le Lun 20 Déc - 22:52

Il se lit très vite en tout cas ^^
Je suis plus mitigée en revanche sur ce livre...Je m'attendais à quelque chose d'extraordinaire, un classique que l'on reconnaît dès les premières lignes, mais force est de constater que quelques mois après ma lecture, il ne me reste pas grand chose finalement -même si je reconnais que l'écriture est très belle - Sad Je ne suis pas vraiment faite pour la Lost Generation au final (et pourtant! Dieu sait si cette période me passionne!).
Je n'abandonne pas Fitzgerald pour autant, il me reste This Side of Paradise dans ma Pile A Lire (ou PAL - oui, je parle comme les blogueuses-lectrices maintenant Razz )


Dernière édition par Anaïs le Lun 20 Déc - 23:34, édité 1 fois
avatar
Anaïs
Admin

Messages : 578
Date d'inscription : 13/10/2010
Age : 27
Localisation : Paris / Chamvres
Emploi/loisirs : Etudiante bibliophile
Humeur : Flegmatique

Voir le profil de l'utilisateur http://www.gruestory.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Great Gatsby, Francis Scott Fitzgerald - 1925

Message par cleminou le Lun 20 Déc - 23:02

J'ai lu Le Dernier nabab ou The Last Tycoon pour les intimes mais je l'ai trouvé moins bien ^^ J'ai Tender Is the Night à lire pour ma part !

Ah ben moi c'est le contraire, j'ai vraiment adoré et il m'a marqué. Pourtant il ne me marquera jamais autant qu'un Steinbeck parce que c'est plus joyeux tout en conservant une grande part de mélancolie. C'est la déception de l'American Dream mais d'une autre manière que Steinbeck qui m'a plu... Pis j'ai aussi aimé parce que c'est facile à lire et donc ça m'a paru très agréable x)

_________________
"And this I believe: that the free, exploring mind of the individual human is the most valuable thing in the world."

John Steinbeck, East of Eden
avatar
cleminou

Messages : 939
Date d'inscription : 13/10/2010
Age : 27
Localisation : Auxerre ou Dijon.
Emploi/loisirs : Auxerrois
Humeur : flaubertienne

Voir le profil de l'utilisateur http://lesseriestele.forumdefan.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Great Gatsby, Francis Scott Fitzgerald - 1925

Message par LPM le Mar 21 Déc - 22:55

J'ai un agenda déjà bien rempli en fait et je suis un lecteur assez lent (shame on me) ^^'
avatar
LPM

Messages : 197
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 30
Localisation : Glasgow
Emploi/loisirs : Lecteur/casse-pieds
Humeur : comme la météo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Great Gatsby, Francis Scott Fitzgerald - 1925

Message par cleminou le Mer 22 Déc - 1:03

Tsssssssss les jeunes !

_________________
"And this I believe: that the free, exploring mind of the individual human is the most valuable thing in the world."

John Steinbeck, East of Eden
avatar
cleminou

Messages : 939
Date d'inscription : 13/10/2010
Age : 27
Localisation : Auxerre ou Dijon.
Emploi/loisirs : Auxerrois
Humeur : flaubertienne

Voir le profil de l'utilisateur http://lesseriestele.forumdefan.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Great Gatsby, Francis Scott Fitzgerald - 1925

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum