Séminaire "Discours autoritaires et résistances" (vendredi 28 Janvier)

Aller en bas

Séminaire "Discours autoritaires et résistances" (vendredi 28 Janvier)

Message par Marie le Lun 17 Jan - 4:23

Tout est expliqué plus clairement dans la suite du message. Je vous relaie l'information. Smile
Comme c'est un vendredi matin je ne pourrai pas y aller. Est-ce qu'il serait possible, si l'un de vous y va, de récupérer ses notes ?



Séminaire "Discours autoritaires et résistances"/ VENDREDI 28 JANVIER

Prochaine séance du séminaire "Discours autoritaires et résistances":

Vendredi 28 janvier 2011 à 10h30

Extension Lettres - Salle 186

David Roche (Université de Bourgogne, Centre Interlangues)

Corps résistants : Panorama du film de zombies de 1932 à aujourd'hui
dans le domaine anglophone.

Il s'agit d'une étude diachronique du genre du film de zombies qui
distingue trois phases : 1) les films post-coloniaux (1932-1966), 2)
la trilogie des morts vivants de George A. Romero (1968-1985) ; 3) les
films post-11 septembre (2002 à aujourd'hui). Cette étude cherche à
expliquer non pas tant la popularité du genre, mais les raisons qui en
font un genre éminemment politique. Le film de zombie post-colonial
reprend le mythe du Prométhée moderne en faisant intervenir le spectre
de l'esclavagisme et de l'autoritarisme : la création du zombie
constitue un acte transgressif de la part du maître et la créature
doit disparaître afin que l'ordre soit rétabli. Avec La Nuit des Morts
Vivants, l'ordre n'est plus souhaitable car le mort vivant en révèle
justement les failles. Dépourvu de maître et d'origine, le mort vivant
ne fait plus sens, sinon par le biais de l'intertexte du film de
zombie post-colonial et du film de science-fiction des années 1950 qui
le précèdent. L'apparition du mort vivant introduit le désordre, une
crise du pouvoir et du sens. Ainsi, non seulement elle met à mal la
structure, les appareils d'état (Althusser), mais son absence de sens
rend visibles les discours et les pratiques que véhiculent le pouvoir
(Foucault), et notamment l'identité comme construction (Butler). C'est
donc l'absence de sens de cette figure qui encourage la métaphore,
notamment dans de nombreux films contemporains qui mettent l'accent en
priorité sur la peur de la contamination, présente dès le premier film
post-colonial.

Films clefs :
White Zombie (Victor Halperin, 1932)
I Walked with a Zombie. (Jacques Tourneur, 1943)
Night of the Living Dead. (George A. Romero, 1968)
Dawn of the Dead (George A. Romero, 1978)
Day of the Dead (George A. Romero, 1985)
Resident Evil (Paul W.S. Anderson, 2002)
28 Days Later (Danny Boyle, 2002)
Dawn of the Dead (Zack Snyder, 2004)
Shaun of the Dead (Edgar Wright, 2004)
Land of the Dead (George A. Romero, 2005)
Fido (Andrew Currie, 2006)


En espérant vous voir nombreux ce jour-là.

Les organisateurs, Jean-Luc Gerrer, Mélanie Joseph-Vilain et Catherine
Orsini-Saillet.
avatar
Marie

Messages : 642
Date d'inscription : 13/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séminaire "Discours autoritaires et résistances" (vendredi 28 Janvier)

Message par Anaïs le Lun 17 Jan - 4:50

ça à l'air énorme!
Vais essayer d'y aller, mais je ne m'avance pas trop, je vais peut être vadrouiller un peu cette semaine là ^^
avatar
Anaïs
Admin

Messages : 578
Date d'inscription : 13/10/2010
Age : 27
Localisation : Paris / Chamvres
Emploi/loisirs : Etudiante bibliophile
Humeur : Flegmatique

Voir le profil de l'utilisateur http://www.gruestory.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séminaire "Discours autoritaires et résistances" (vendredi 28 Janvier)

Message par cleminou le Lun 17 Jan - 5:02

Ah ouais mais non parce que 1) je ne serai pas là 2) cela ne m'intéresse pas vraiment x)

*3) Merci Clément pour ton apport super constructif*

_________________
"And this I believe: that the free, exploring mind of the individual human is the most valuable thing in the world."

John Steinbeck, East of Eden
avatar
cleminou

Messages : 939
Date d'inscription : 13/10/2010
Age : 27
Localisation : Auxerre ou Dijon.
Emploi/loisirs : Auxerrois
Humeur : flaubertienne

Voir le profil de l'utilisateur http://lesseriestele.forumdefan.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séminaire "Discours autoritaires et résistances" (vendredi 28 Janvier)

Message par Anaïs le Lun 17 Jan - 5:04

cleminou a écrit:

*3) Merci Clément pour ton apport super constructif*

Mais pourquoi poster dans ce cas? C'est pour rester en tête c'est ça hein ? ^^ Tsss...."Vanitas..."
avatar
Anaïs
Admin

Messages : 578
Date d'inscription : 13/10/2010
Age : 27
Localisation : Paris / Chamvres
Emploi/loisirs : Etudiante bibliophile
Humeur : Flegmatique

Voir le profil de l'utilisateur http://www.gruestory.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séminaire "Discours autoritaires et résistances" (vendredi 28 Janvier)

Message par Marie le Lun 17 Jan - 5:10

Oui ça doit être ça. ^^ (Clément tu as déjà une avance pluuuus que confortable)

Il me disait bien aussi ce séminaire (en réponse à Anaïs), ça aurait fait un bon complément à la séance "Massacre à la tronçonneuse" et au cours sur l'altérité et la subjectivité (j'ai vu qu'il allait parler de Foucault et Butler)...
En même temps je comprends qu'ils fassent ça un vendredi, ça doit être le jour où il y a le moins de cours en parallèle.


Dernière édition par Marie le Lun 17 Jan - 8:45, édité 1 fois
avatar
Marie

Messages : 642
Date d'inscription : 13/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séminaire "Discours autoritaires et résistances" (vendredi 28 Janvier)

Message par cleminou le Lun 17 Jan - 5:19

Non je répondais à la question de Marie : "Est-ce qu'il serait possible, si l'un de vous y va, de récupérer ses notes?" Ma réponse est non, voilà xD

_________________
"And this I believe: that the free, exploring mind of the individual human is the most valuable thing in the world."

John Steinbeck, East of Eden
avatar
cleminou

Messages : 939
Date d'inscription : 13/10/2010
Age : 27
Localisation : Auxerre ou Dijon.
Emploi/loisirs : Auxerrois
Humeur : flaubertienne

Voir le profil de l'utilisateur http://lesseriestele.forumdefan.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séminaire "Discours autoritaires et résistances" (vendredi 28 Janvier)

Message par Marie le Lun 17 Jan - 5:23

Il faudrait penser à créer un coin "flood" pour que Clément puisse se défouler.
avatar
Marie

Messages : 642
Date d'inscription : 13/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séminaire "Discours autoritaires et résistances" (vendredi 28 Janvier)

Message par LPM le Lun 17 Jan - 6:52

Truc de OUF !
J'y serai !
Où est mon agenda..?
avatar
LPM

Messages : 197
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 30
Localisation : Glasgow
Emploi/loisirs : Lecteur/casse-pieds
Humeur : comme la météo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séminaire "Discours autoritaires et résistances" (vendredi 28 Janvier)

Message par Marie le Jeu 27 Jan - 2:48

Je fais remonter le sujet parce que c'est demain (et peut-être que certains ne l'ont pas lu ou ont oublié). Smile
avatar
Marie

Messages : 642
Date d'inscription : 13/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séminaire "Discours autoritaires et résistances" (vendredi 28 Janvier)

Message par LPM le Jeu 27 Jan - 2:51

Rassure-toi Marie, quelqu'un va te prendre des notes ^^
Au moins moi (prie quand même pour que quelqu'un d'autre y aille, j'ai une écriture horrible)
avatar
LPM

Messages : 197
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 30
Localisation : Glasgow
Emploi/loisirs : Lecteur/casse-pieds
Humeur : comme la météo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séminaire "Discours autoritaires et résistances" (vendredi 28 Janvier)

Message par Marie le Jeu 27 Jan - 2:54

C'est gentil, merci LPM. Very Happy
*et j'ai une âme de Champollion ne t'inquiète pas Wink*
avatar
Marie

Messages : 642
Date d'inscription : 13/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séminaire "Discours autoritaires et résistances" (vendredi 28 Janvier)

Message par Anaïs le Jeu 27 Jan - 6:55

Bon, je ne te promets rien Louis, mais vais essayer de me pointer au séminaire demain matin, nonobstant mon état de fatigue avancé, et en faisant fi de mes cernes et de mon teint bouilli.

_________________
"Past is a different country : they do things differently there."
L.P. Hartley, The Go-Between (1953)
avatar
Anaïs
Admin

Messages : 578
Date d'inscription : 13/10/2010
Age : 27
Localisation : Paris / Chamvres
Emploi/loisirs : Etudiante bibliophile
Humeur : Flegmatique

Voir le profil de l'utilisateur http://www.gruestory.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séminaire "Discours autoritaires et résistances" (vendredi 28 Janvier)

Message par LPM le Jeu 27 Jan - 8:01

Cool ! J'amène mon appareil photo au cas où alors ^^
avatar
LPM

Messages : 197
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 30
Localisation : Glasgow
Emploi/loisirs : Lecteur/casse-pieds
Humeur : comme la météo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séminaire "Discours autoritaires et résistances" (vendredi 28 Janvier)

Message par Marie le Ven 28 Jan - 4:26

J'ai reçu un mail -mais un peu tard- (et donc je viens juste de le voir), il y a eu un changement de salle de dernière minute, j'espère que tu as quand même pu trouver Louis. ^^


Dernière édition par Marie le Jeu 10 Mar - 5:11, édité 1 fois
avatar
Marie

Messages : 642
Date d'inscription : 13/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séminaire "Discours autoritaires et résistances" (vendredi 28 Janvier)

Message par LPM le Ven 28 Jan - 6:02

Ouais t'inquiète, c'est pas un changement de salle qui m'empêcherait de retrouver David.

C'était bien !!!
Mais mes notes ou le peu que j'ai écrit (comparé à ce que David a mitraillé avec son débit de Sonic) sont trop moches, je les recopie ce weekend et je te les envoie !
avatar
LPM

Messages : 197
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 30
Localisation : Glasgow
Emploi/loisirs : Lecteur/casse-pieds
Humeur : comme la météo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séminaire "Discours autoritaires et résistances" (vendredi 28 Janvier)

Message par Marie le Ven 28 Jan - 6:30

Thank you ! sunny
(mais prends ton temps pour les recopier, je peux patienter ^^)
avatar
Marie

Messages : 642
Date d'inscription : 13/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séminaire "Discours autoritaires et résistances" (vendredi 28 Janvier)

Message par Mlle Anaïs le Dim 30 Jan - 11:55

Une amie y était, elle m'a dit que c'était génial mais que David il parlait très vite... TROP VITE même.
avatar
Mlle Anaïs

Messages : 39
Date d'inscription : 07/12/2010
Age : 28
Localisation : Dijon
Emploi/loisirs : Animatrice

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séminaire "Discours autoritaires et résistances" (vendredi 28 Janvier)

Message par Marie le Lun 31 Jan - 1:21

En même temps son programme avait l'air ambitieux...


Dernière édition par Marie le Ven 18 Fév - 9:00, édité 1 fois
avatar
Marie

Messages : 642
Date d'inscription : 13/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séminaire "Discours autoritaires et résistances" (vendredi 28 Janvier)

Message par LPM le Jeu 3 Fév - 12:52

[Voilà enfin mes notes sur ce séminaire, si c’est pas clair n’hésitez pas à poser des questions (je suis pas sûr de pouvoir y répondre, mais je ferai au mieux). Sinon j’ai moi-même conscience d’avoir loupé pas mal de choses car il allait bien vite notre ami David ^^]

Avec Roméro, les films de zombis obtiennent une dimension politique progressiste (Vietnam).
Formule de base: une normalité bourgeoise dérangée pas un « monstre refoulé ».
La caractéristique principale est la répétition; les corps et les films se réaniment. Le film de zombies est un genre codifié et le spectateur reconnaît les codes (il sait ce qui se passe avant les personnages).
Au final, les vivants tentent de préserver une structure sociale « hantée » par le pouvoir militaire. D’une certaine façon, les zombies représentent le discours politique, le Pouvoir qui tente de résister à la mort.

Yoshiyuki Sato « Pouvoir de la résistance »
A travers une critique interne: l’assujettissement est complet. Ce qui permet la résistance, c’est la contingence, la multiplicité des discours et pratiques.
L’interpellation: le sujet est transformé, recruté par l’idéologie.

Pour Judith Butler, il y a un paradoxe. Le pouvoir qui s’impose à un être permet aussi de l’identifier. La matière, le corps, relève de la contingence et c’est le pouvoir qui va le faire signifier et attribuer une nature.
Exemple: Drag Queen; la sexualité est une question d’imitation, de structure.



1. Le film de zombie Post colonial

« White Zombie »
(Les Américains sont les gentils)
Un désaveux américain de l’horreur de la situation haïtienne. Le lieu (Haiti, donc) mine les fonctions stéréotypées des personnages. Le film donne malgré lui une critique de l’impérialisme américain.
Le zombie est ici une force de travail soumise et productive. Elle résiste à la mort et obéit à un individu, un maître: Le Gendre (un sorcier représentant le capitaliste) qui reproduit la société haïtienne de l’époque (les ouvriers sont des zombies noirs). Le travail répétitif de cette main d’œuvre rappelle « Métropolis ». Les zombies noirs représentent la population haïtienne que l’Amérique forçait à travailler.
Marlene (?), la fille est la victime menacée (le vilain la désire et utilise les pouvoirs de Le Gendre pour l’avoir). Les zombies deviennent une menace de métissage, de viol culturel. Marlene reflète la situation d’Haïti privée de raison (gouvernement) mais elle résiste à l’état de zombie car elle est Américaine (c’est la meilleure).

« I Walked With a Zombie »
Ou « Jane Eyre dans les tropiques avec des zombies » (d’après les réalisateur R. Wood).
Ce film mine toutes les oppositions binaires (blanc/noir - vie/mort). Il y a du fantastique, mais l’hésitation est maintenue,: y’a-t-il un maître ? Qui ? Le vaudou n’est pas diabolisé, les stéréotypes sont même détruits: le zombie noir représente la guérison alors que Jessica zombie est l’icône de la corruption et de l’adultère. Le désaveux historique est thématisé. Image finale: un noir qui souffre. Le sujet blanc écoute plus la classe dominante (montrant le caractère raciste des blancs).
En quelques mots:
Le film de zombie post colonial puise dans divers motifs gothiques.
Les zombies son des monstres noirs américains, ils sont une norme discursive non familière aux personnages principaux.
Ils sont sujets d’un maître ce qui fait d’eux des victimes (le zombie est moins craint que l’idée d’être transformer en zombie)
Le méchant est le maître des zombies, il exauce les désirs (les siens, ceux des autres…) et transgresse les lois de la nature, il pourrait être comparé à un nazi.
Mais « I Walked With a Zombie » est l’exception à cela.


2. La trilogie des morts vivants
De nouvelles idées apparaissent. Les zombies sont cannibales et autonomes et ils sont blancs. On assiste à un véritable siège.

« Night of the Living Dead »
Le film est pessimiste concernant la solidarité américaine et à l’absence d’ordre. La résistance contraint les survivants à démanteler la maison afin de se protéger. Le retour à l’ordre final est non voulu et vu de façon pessimiste.
Il n’y a aucune explication confirmée pour le phénomène de zombification. Celle qui est donnée parodie la science fiction des années 50.
Ici c’est leur nombre qui rend les zombies dangereux.
Le terme morts vivants est plus abstrait et met l’accent sur l’entre deux.

« Dawn of the Dead »
Il est lié avec la société de consommation, les zombies sont « embourgeoisés ». Les survivants veulent résister à la structure, à la consommation. Le centre commercial pose en fait plus de problèmes que les zombies eux-mêmes.
Les zombies incarnent le poids mort de la société, ils sont même identifiés (vêtements, couleurs criardes…), ils ont une identité sociale. Ce qui rend la limite entre humain et non humain plus fine: le mort vivant reste encore un humain. Le danger est alors de tuer ces zombies (ce qui rendrait le tueur moins humain).

[Comme vous le voyez, on a pas eut le temps de finir. Ça peut sembler court, mais entre les projections, les bugs de lumières et de salles et les interventions (bien dynamiques, merci Marie-Odile ^^)… enfin voilà quoi il aurait fallu que ça dure plus longtemps]

[je sais, je dois revoir mon français et surtout mon orthographe...]

In your heeeeeaaaaad, In your heeeeeeeeeaaaaaaaaaad !
avatar
LPM

Messages : 197
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 30
Localisation : Glasgow
Emploi/loisirs : Lecteur/casse-pieds
Humeur : comme la météo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séminaire "Discours autoritaires et résistances" (vendredi 28 Janvier)

Message par Marie le Ven 4 Fév - 6:31

Merci beaucoup Louis! Very Happy
J'ai trouvé ça très clair (même s'il va falloir que je relise plusieurs passages pour être sûre d'avoir compris l'idée *c'est l'idée qui est complexe pas ta formulation*).
Après ça, il ne reste plus qu'à se plonger dans les films (parce que ça invite à essayer *ne serait-ce que pour illustrer les explications*). ^.^
avatar
Marie

Messages : 642
Date d'inscription : 13/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séminaire "Discours autoritaires et résistances" (vendredi 28 Janvier)

Message par Marie le Sam 30 Juil - 5:52

Je suis allée voir "Zombie (Dawn of the Dead)" hier soir à l'Eldo et ça m'a donné l'occasion de me replonger dans tes notes Louis. Je comprends mieux certaines choses maintenant et surtout elles m'ont permis d'éclairer le film.
J'avais l'impression de manquer un niveau d'analyse *et donc de manquer la subtilité du film* (même si la discussion après était sympa et instructive aussi) et j'ai donc maintenant de nouvelles pistes à explorer.

En résumé, merci encore Louis (pour quand tu repasseras par là).
avatar
Marie

Messages : 642
Date d'inscription : 13/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séminaire "Discours autoritaires et résistances" (vendredi 28 Janvier)

Message par LPM le Dim 31 Juil - 1:48

Hey mais de rien Marie, ce fut un plaisir.

Quant à moi, depuis ce fameux séminaire, je n'ai malheureusement pas enrichi mon historique de films de zombies. Un jour peut-être... et ce jour-là, je viendrai peut-être par ici...

D'ici là, bon dimanche ^^
avatar
LPM

Messages : 197
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 30
Localisation : Glasgow
Emploi/loisirs : Lecteur/casse-pieds
Humeur : comme la météo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séminaire "Discours autoritaires et résistances" (vendredi 28 Janvier)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum